L’Art Subtil de S’en Foutre

Je me suis procurée ce livre car j’ai adoré le titre. S’en foutre et le penser vraiment, c’est vraiment le but ultime des personnes trop sensibles. Le titre est un peu trompeur car L’Art subtil de s’en foutre s’adresse à :

  • ceux qui sont trop sensibles au regard des autres
  • ceux qui se plient en quatre pour les autres
  • ceux qui disent oui quand ils voudraient dire non
  • ceux qui ont l’impression que les autres profitent de leur gentillesse
  • ceux qui croulent sous le poids des responsabilités
  • ceux qui se demandent comment faire les meilleurs choix pour eux

Le livre part du principe qu’on se prend trop la tête. On aime se créer des problèmes, on gaspille notre énergie, on vit toujours sous tension.

La solution est simple : choisir ses batailles! Supprimer les problèmes insignifiants et conserver les quelques problèmes importants.

Comment faire? Vous le saurez en lisant le livre. Plus globalement, sa lecture donne des pistes de réflexion.

La société ne souhaite pas vous voir heureux

‘On »,  »la société » nous fait croire que pour réussir et être heureux, il faudrait « avoir plus » et « être plus ». Ce sentiment qu’il nous manque quelque chose est omniprésent.  Voyez ces publicités qui promettent beauté,  succès et bonheur si on se procure tel objet, si on vit tel moment à tel endroit. Et n’oubliez pas de le partager sur les réseaux sociaux car toutes ces choses n’apportent rien si les autres ne savent pas qu’on les a.

« Tu n’as pas assez, tu n’es pas assez »

De même,  les messages en vogue de développement personnel « réalisez vos rêves » ont cet effet pernicieux qu’ils insinuent qu’on n’est pas assez bien tel que nous sommes. Ambitieux, on court après des objectifs, persuadés qu’on sera satisfait une fois qu’on les aura atteint. C’est une illusion, exactement comme un mirage dans le désert.

Mirage

Une fois qu’on y est, on a ce shoot de dopamine qui procure un bien-être mais très vite un autre désir apparaît et nous voilà à nouveau insatisfaits. « Tu n’as pas assez, tu n’es pas assez » nous redit cette petite voix.

Est-ce que cela signifie qu’on devrait balancer tous nos rêves par la fenêtre et vivre dans le contentement comme des larves? Non bien sûr. Simplement être conscient de ces mécanismes permet de lâcher prise et d’être moins frustré de notre situation actuelle (voire être content – ce serait l’idéal).



Déterminer ce qui est important : tenir compte de ses valeurs et de ses émotions

Ne cherchez même pas à y échapper, la vie est une succession de problèmes. A peine règle-t-on un souci  q’un autre apparaît. Autant s’y faire oui, mais cette vie est courte aussi. D’où l’importance de choisir ses problèmes, de s’occuper de ceux qui en valent la peine uniquement. Comment le déterminer? Connaitre ses valeurs et agir en fonction d’elles.

Les valeurs, qu’est-ce que c’est? Nos valeurs c’est ce qui est important pour soi. Issues de notre éducation et de notre environnement, elle façonnent notre manière de penser et guident notre conduite. Nos valeurs ne sont pas figées. Elles peuvent changer selon les circonstances mais nos valeurs nous définissent. C’est nous à l’instant T.

Exemples de valeurs : la famille, l’ambition, l’amitié, la liberté, le sens du devoir, le plaisir, le respect de la parole donnée, etc.

Etape 1 : les identifier. C’est quoi mes valeurs?

Lister ce qui est important pour soi : Qu’est-ce qui compte le plus pour vous?A quoi/qui accordez-vous le plus de temps? Que faites-vous le plus souvent? Qu’est-ce vous privilégiez dans votre vie?

Etape 2 : agir en fonction de ses valeurs : écouter ses émotions

Ecouter ses émotions permet de faire les bons choix pour soi. Les émotions primaires sont la joie, la tristesse, la peur et la colère. La joie est une émotion dite positive car elle se manifeste par un état de bien-être. La peur, la colère et la tristesse sont considérées comme négatives car on ressent un malaise. C’est ce malaise qu’il faut écouter, notamment quand on ressent de la colère, car cela signifie qu’une de nos valeurs a été piétinée, qu’une limite a été franchie, qu’on ne s’est pas écouté.

Le rôle des émotions ici est de savoir ce qui doit être cultivé (émotions positives) ou changé (émotions négatives)

Exemple : une mère reproche à son fils de ne pas l’aider dans les tâches ménagères malgré tout ce qu’elle fait pour lui. Elle ressent de la colère. Ses valeurs (qui n’ont pas été respectées ici) : le besoin d’ordre, le dévouement, la réciprocité.

En fonction de ses valeurs, on fait des choix et on choisit ses problèmes. On s’occupe de tout ce qui est important pour soi et on choisit de se foutre du reste. Ca fait déjà moins de problèmes.

Personne ne profite de vous : prenez vos responsabilités !

Aussi,  à chaque instant, nous choisissons. Accepter ou rejeter une situation est de notre ressort et de notre responsabilité. C’est notre pouvoir. Nos valeurs permettent de déterminer qui/quoi garder dans sa vie et de qui/quoi se séparer. Voilà un outil de décision très efficace! Paix de l’esprit garantie.

A condition d’avoir le courage de prendre la totale responsabilité de tout ce qui nous arrive (bon ou mauvais) et de ne jamais se mettre en position de victime.

Cela signifie, ne pas blâmer les autres quand ils n’agissent pas comme on le souhaite. Quand quelqu’un piétine une de vos valeurs et que vous restez malgré la colère, la tristesse ou la peur,  c’est que vous la piétinez également. En amour,  en amitié,  en affaires, qui se ressemble s’assemble.

Pour finir,

En guise d’exemple, voici un passage du livre que j’ai adoré. L’auteur revient sur la relation avec son ex petite amie qui l’a trompé. Reconnaîtrez-vous les valeurs qui ont été bafouées? Et voyez comment il prend sa part de responsabilité. Un exemple à suivre.


« Reconnaître mes erreurs m’a aidé à réaliser que,  peut-être, je n’étais pas l’innocente victime que je croyais être. Que j’avais ma part de responsabilité dans cette relation merdique le temps qu’elle a duré.  Après tout,  les gens qui sortent ensemble ont tendance à avoir les mêmes valeurs. Et si je suis sorti si longtemps avec quelqu’un qui avait des valeurs merdiques, qu’est-ce que ça dit sur moi et mes valeurs ? J’ai appris douloureusement que si les gens avec qui vous êtes en relation sont égoïstes et blessants,  c’est que vous l’êtes aussi, seulement vous ne le réalisez pas. 

[…] Quand je regarde en arrière,  je vois que je n’étais pas vraiment le copain de l’année non plus. En fait, j’ai souvent été froid et arrogant envers elle. […]

Est-ce que mes fautes justifient sa faute ? Non,  pas du tout.  Mais je m’engage à ne plus refaire les mêmes erreurs […] afin de ne plus souffrir des mêmes conséquences. Je m’engage à rendre mes relations avec les femmes meilleures. « 


.

3 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Céline CHUCHE

    Merci pour cet article illustré Gigi! 😘
    Et bordel tu dessines vachement bien les pigeons (le reste aussi, rassure toi, mais vraiment, ton pigeon il est sublime 😉
    Pour les valeurs, il y a un test en ligne que tu peux faire (http://www.psychomedia.qc.ca/tests/questionnaire-des-valeurs-par-portraits) qui te donne les résultats en diagramme, c’est très bien foutu! Mes deux valeurs phares apparemment ce sont l’hédonisme (plaisir et gratification sensuelle) et l’universalisme – préoccupation (engagement envers l’égalité, la justice et la protection de tous) et les deux valeurs qui me concernent le moins: pouvoir – dominance et ressources (contrôle des gens et du matériel) et conformité – règles (respect des règles, lois et obligations formelles)!
    Du coup je vais essayer d’appliquer ça ay quotidien et de mieux choisir les angoisses et mon entourage 😂🤘

    • 2
      gicarmel

      Ahaha! Merci, je crois que j’ai trouvé un créneau porteur avec les pigeons! Les pauvres mal-aimés. Intéressant ton lien, je vais faire le test de ce pas!

  2. 3
    Monia

    Quel bel article !
    Merci de rappeler aux hypersensibles qu’ils ne sont pas anormaux mais sont ceux qu’ils sont.
    Ce blog est une pépite !
    J’ai hâte de lire le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *